Goémoniers

Goémoniers

Goémoniers

Combustibles, sources d'iode, engrais dans les champs, fourrages pour le b√©tail, nourriture pour l'homme, additifs pharmaceutiques, cosm√©tiques, d√©lices dans la nouvelle gastronomie...Les algues abondantes sur le littoral breton figurent en bonne place dans notre patrimoine naturel maritime. L'utilisation des algues remonte √† la nuit des temps. A l'origine simple combustible notamment sur les √ģles o√Ļ le bois faisait d√©faut, elles firent aussi partie de la nourriture. En effet, des traces de consommation existent dans le Nord-Ouest de l'Europe depuis l'√©poque des vikings qui en transportaient dans leurs drakkars. Les pays celtes ne sont pas en reste car jusqu'au XIX√®me si√®cle, il en √©tait vendu sur les march√©s bretons, irlandais et √©cossais. Au d√©but des ann√©es 1800, une v√©ritable industrie a vu le jour en Bretagne avec la production d'iode extraite des "Pains de soude" que les go√©moniers fournissaient apr√®s le br√Ľlage des algues s√©ch√©es dans des fours sur la dune. Cueillis ou coup√©s sur l'estran √† mar√©e basse, les go√©mons √©paves ou de rivage viennent s'ajouter √† l'arrachage des go√©mons de fond que les mar√©es ne d√©couvrent pas. Aujourd'hui, les marins go√©moniers professionnels ont su d√©velopper une activit√© productrice d'environ 100 000 tonnes d'algues par an compos√©es essentiellement de laminaires. Force est d'admettre que les "Scoubidous" hydrauliques qui √©quipent les bateaux leur facilitent grandement la t√Ęche. Chaque √©t√©, √† la pointe de la Bretagne en Finist√®re, des f√™tes ont lieu √† Plouguerneau dans le L√©on et Clohars-Carno√ęt en Cornouaille. Belle occasion pour assister au spectacle du travail des go√©moniers d'antan.

42 Photos