Inde

Inde

Inde-Assam-Le livre de la jungle et du thé

Loin des Ă©tats touristiques universellement connus comme le Rajasthan, l'Assam, quasiment ignorĂ© des occidentaux occupe une grande partie des plaines du Nord-Est de l'Inde coincĂ©es entre les contreforts de l'Himalaya et la Birmanie. Voisine de la Chine et longtemps convoitĂ©e par celle-ci, cette province fut par le passĂ© affectĂ©e par de sanglants conflits jusqu'en 1962 oĂč l'armĂ©e indienne infligea une sĂ©vĂšre dĂ©faite Ă  l'invasion chinoise. Le puissant fleuve "Brahmapoutre" dĂ©boulant du Tibet traverse ces immenses plaines fertiles entre jungles et marais avant de rejoindre en aval le "Gange" pour former l'un des plus gigantesques deltas de la planĂšte. D'importantes forĂȘts couvrent les basses pentes des montagnes. Longtemps fermĂ© au tourisme, l'Assam ouvre dĂ©sormais ses portes aux visiteurs en les invitant Ă  dĂ©couvrir une demi-douzaine de parcs nationaux particuliĂšrement sauvages et beaux, abritant une faune et une flore aussi riches que variĂ©es. Parmi ces immenses espaces naturels, les parcs nationaux de Nameri et Kaziranga s'avĂšrent aussi incontournables que complĂ©mentaires: situĂ© Ă  35km de Tezpur, Nameri Ă©tale ses 200km2 de jungle le long de la riviĂšre Jia Bhoreli. Le parc qui ne se visite qu'Ă  pied avec guide et garde armĂ© abrite de nombreux animaux sauvages parmi lesquels le tigre du Bengale, le lĂ©opard, l'Ă©lĂ©phant d'Asie mais aussi le gaur ou bison indien, connu comme le plus gros bovidĂ© du monde. L'avifaune compte plus de 300 espĂšces dont le trĂšs rare canard Ă  ailes blanches, le faisan leucomĂšle, le calao bicorne, l'engoulevent de Horsfield, l'alcyon pie ou encore l'emblĂ©matique coq bankiva, ancĂȘtre de toutes les races de coqs domestiques dans le monde... A 217km de Guwahati, capitale assamaise, le parc national de Kaziranga, Ă©levĂ© au rang d'HĂ©ritage de l'HumanitĂ© est mondialement connu pour sa population de 1500 rhinocĂ©ros unicornes qui cohabitent avec plus de 1000 Ă©lĂ©phants, environ 1500 buffles d'eau, 500 cerfs de Duvaucel et 86 tigres sur 430 km2 que surveillent nuit et jour 366 rangers armĂ©s. En effet, les braconniers chinois, au pĂ©ril de leur vie continuent Ă  tuer les rhinocĂ©ros dans le seul but de prĂ©lever leur corne aux prĂ©tendues vertus mĂ©dicinales. Entre forĂȘt tropicale et marĂ©cages, quelque 470 espĂšces d'oiseaux y vivent, hivernent ou transitent le temps d'une halte migratoire comme les oies Ă  tĂȘte barrĂ©e qui, Ă  la mi-mars regagnent les hauts plateaux himalayens oĂč elles nichent. A l'inverse de Nameri, Kaziranga ne se dĂ©couvre qu'Ă  dos d'Ă©lĂ©phant ou en vĂ©hicule tout-terrain. Sur les pourtours du sanctuaire, de florissantes plantations produisent parmi les meilleurs thĂ©s d'Asie (Le thĂ© est une espĂšce de camĂ©lia dont on prĂ©lĂšve le bourgeon terminal et les toutes premiĂšres feuilles). Les riziĂšres, quant Ă  elles, bĂ©nĂ©ficient des abondantes pluies de la mousson. Les 20 millions d'assamais ont su fĂ©dĂ©rer en douceur plusieurs ethnies (Karbi, Mising...) en conservant une forte conscience de leur identitĂ© fondĂ©e sur une hindouisation prĂ©coce et une faible pĂ©nĂ©tration de l'Islam, Ă  la diffĂ©rence de ce qui s'est passĂ© dans le Bengale voisin.

74 Photos