Brocéliande

Brocéliande

Brocéliande-Nature et Légende

Peu de gens savent o√Ļ se trouve "Broc√©liande". Il reste aujourd'hui 7.000 ha de cette gigantesque for√™t qui contribuait jadis, √† une large couverture du Massif Armoricain. A l'√©poque du roi Judica√ęl, sa superficie totale avoisinait les 200.000 ha. Le "Pays de Broc√©liande" s'inscrit au coeur de l'enchanteresse for√™t de Paimpont mais √©galement tout autour, o√Ļ landes, tourbi√®res et bocages enveloppent de bien charmantes communes. On parle volontiers de basse mais aussi de haute for√™t comme √† Montfort et Paimpont o√Ļ les 260m sont atteints. Il convient toutefois de ne pas occulter tous ces lieux-dits, hameaux et villages nich√©s au centre de ce noyau magique de la Bretagne, √† cheval sur les d√©partements d'Ille-et-Vilaine et du Morbihan. N'entre pas dans la myst√©rieuse for√™t qui veut, car comme l'a √©crit l'abb√© Gillard √† l'entr√©e de l'√©glise de Tr√©horenteuc: "La porte est en dedans". Alors, partons √† la rencontre des l√©gendes des chevaliers de la Table ronde, des f√©es Viviane et Morgane et de l'enchanteur Merlin. La promenade du "Val sans retour" avec son √©tang nomm√© le "Miroir aux f√©es" va tout de suite impressionner le visiteur qui devra gravir la pente rocheuse de schiste pourpr√© riche en fer, bien caract√©ristique de la g√©ologie de cette r√©gion. Les vestiges arch√©ologiques et m√©di√©vaux furent il y a √† peine un si√®cle, attribu√©s aux druides et au l√©gendaire arthurien. Il nous faudra alors, rechercher le Tombeau de Merlin, l'Hoti√© de Viviane, la Fontaine de Barenton, le Jardin aux Moines ou encore le Gr√®s de St-M√©en, parmi bien d'autres sites mythiques, volontiers associ√©s √† la l√©gende. Allez savoir, chaque fois que je m'y rends pour immortaliser aux quatre saisons, les quelques remarquables arbres s√©culaires qui hantent cette for√™t, je me retourne souvent car je sens des pr√©sences dans mon dos, comme si quelque korrigan, f√©e voire sorci√®re me surveillait... Les passionn√©s de Nature vont trouver √† Broc√©liande, une grande diversit√© de biotopes avec une faune et une flore particuli√®rement riches. Fin septembre, le brame du cerf noble r√©sonne dans les clairi√®res alors que chevreuils et sangliers peuvent surgir √† tout moment de la pt√©ridaie. L'engoulevent vole, bec grand ouvert sur les landes √† la nuit tomb√©e, tandis que les fauvettes grisette et pitchou y chantent au printemps. L'√©pervier chasse de jour les petits passereaux et au cr√©puscule, le hibou moyen-duc amorce sa traque des micromammif√®res... Les pics, quant √† eux, tambourinent et creusent leurs loges dans les troncs. La flore n'est pas en reste, car les tourbi√®res entourant de nombreux √©tangs rec√®lent des merveilles botaniques comme les dros√©ras carnivores, promptes √† pi√©ger dans leurs tentacules, les insectes dont elles se nourrissent. L'ajonc nain, absent de basse Bretagne, se plait √† pousser ici sur les coteaux, en compagnie du gen√©vrier et du pin sylvestre. La pittoresque vall√©e de la rivi√®re "Aff", marque la fronti√®re entre l'Ille-et-Vilaine et le Morbihan. Au printemps, les myst√©rieuses lathr√©es clandestines y √©talent leurs √©tranges fleurs pourpres, parasitant les racines des saules. En automne, la flambloyante osmonde ou foug√®re royale empanache d'or et de rouille, les berges du cours d'eau. Que dire de la mycologie? Toute une palette de couleurs se r√©partit dans les multiples champignons qui poussent dans la for√™t et ses milieux associ√©s. Il y a l'orange des p√©zizes, le bleu du chlorospl√©nium, le vert des hygrophores, le rouge des amanites, le violet des cortinaires, le rose du gomphide, le jaune des girolles mais encore, le bai des bolets sans oublier le noir des trompettes de la mort, d√©nomm√©es ainsi parce qu'elles poussent en abondance √† l'approche de la "Toussaint".

130 Photos